St-Ursanne

Sarcophage d'Ursanne

Selon la tradition, suite à la mort d'Ursanne vers 620, ses reliques, déposées dans un sarcophage en pierre, sont d'abord vénérées dans l’église Saint-Pierre, actuel Musée lapidaire. Aux envrions de l'an mil, elles sont déplacées dans la crypte de la collégiale et depuis le 14e siècle, elles reposent sous son maître-autel, lieu le plus sacré de l'édifice.

Pendant longtemps, la vénération des reliques se limite à un passage des fidèles devant la niche lors de la fête patronale du 20 décembre, une pratique actuellement révolue. Néanmoins, le 1400e a été l'occasion de mettre en lumière le sarcophage d'Ursanne et de permettre à tout un chacun de le (re)découvrir.

D’après les archives, le sarcophage a été ouvert trois fois au cours de l’histoire, mais pour quelles raisons ? Que contient-il réellement ? Sa forme et les matériaux qui le constituent peuvent-ils nous apprendre quelque chose ? Une étude est en cours et devrait nous livrer des réponses en 2021.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.